Genese Du Dieu Souverain par Gwenaëlle Aubry

Genese Du Dieu Souverain par Gwenaëlle Aubry

Titre de livre: Genese Du Dieu Souverain

Auteur: Gwenaëlle Aubry

Broché: 320 pages

Date de sortie: January 16, 2018

ISBN: 271162806X

Éditeur: Librarie Philosophique J. Vrin

Genese Du Dieu Souverain par Gwenaëlle Aubry est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Gwenaëlle Aubry avec Genese Du Dieu Souverain

Cette enquete interroge une double mutation: de l'ontologie aristotelicienne de l'en-puissance et de l'acte vers celle, moderne, de la puissance et de l'action; et du dieu acte pur vers le Dieu toutpuissant. Elle prolonge dans le champ medieval les resultats de Dieu sans la puissance qui, lisant la Metaphysique d'Aristote a partir du couple conceptuel de la dunamis et de l'energeia, mettait en evidence une pensee oubliee pour laquelle l'etre, et le divin, sont a la fois distincts de la puissance et identiques au bien. C'est un tout autre dispositif que l'on analyse ici, a travers cinq sequences qui vont d'Augustin a Duns Scot: la genese critique de l'attribut divin de toutepuissance revele une logique d'exces, qui conduit a poser Dieu non plus comme identique mais comme indifferent ou incommensurable au bien. De ce mouvement procede, a terme, la figure d'un Dieu souverain, principe hors-la-loi de toute loi. Cette construction theologique va de pair avec un geste ontologique qui, l'associant a l'etre, modifie radicalement le concept de puissance herite d'Aristote. De meme que la figure du Dieu-Souverain s'oppose symetriquement a celle, aristotelicienne, du dieu-Bien, de meme l'ontologie de la puissance, loin de trouver en elle sa source, s'elabore contre celle de l'en-puissance. En mettant au jour cette rupture aussi souterraine que decisive, l'archeologie ici proposee vise a decoupler l'arkhe aristotelicienne des effets - notamment theologico-politiques - qui lui sont d'ordinaire attribues, pour en liberer d'autres.